Aujourd’hui, beaucoup de personnes possèdent un spa à domicile. Or, pour réaliser le meilleur entretien de son appareil, il est nécessaire de connaître ses différents composants et son mode de fonctionnement. Commençons par un élément primordial, les pompe spa. On peut les diviser en deux grandes catégories, les pompes de filtration et les pompes de massage.

Les pompes de filtration

On passe plusieurs minutes dans l’eau et pour éviter d’éventuels problèmes dermatologiques, sa propreté doit être irréprochable. La pompe de filtration contribue à l’atteinte de cet objectif en filtrant l’eau du spa. Sur le plan technique, précisons qu’elle est formée de trois éléments : un moteur, un corps de pompe et un pré-filtre. Le principe est simple, elle collecte le liquide et le dirigera vers les filtres qui assureront le nettoyage. Ensuite, elle le déversera à l’intérieur du spa. Grâce à ce système, sa propreté sera garantie. En plus de la pompe de filtration, on peut aussi maximiser le résultat en utilisant des produits comme le brome.

Les pompes de massage

Dans un spa, les mouvements de l’eau favorisent la relaxation. Les jets puissants destinés à traiter une zone particulière sont alimentés par un dispositif particulier, le booster. En vue d’obtenir les petites bulles, reconnues pour leurs influences bénéfiques, le spa utilise une pompe appelée blower. Malgré leur efficacité, il faut souligner que ces deux appareils possèdent également quelques inconvénients. L’utilisation fréquente du booster augmentera la consommation d’électricité tandis que le blower se caractérise par un niveau de bruit assez élevé lorsqu’il tourne.

Maintenant, quand vous n’êtes pas plongé dans l’eau, prenez le temps de découvrir ces différentes pompes et portez une attention particulière à la notice fournie par le constructeur. En effet, pour faire durer le plaisir et profiter des effets bénéfiques de votre spa, il faut respecter le calendrier d’entretien.